logo [vc_empty_space height="17px"] Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation. [vc_empty_space height="36px"] banner [vc_empty_space height="27px"]
About      Faq       Contact     Shop
[vc_empty_space height="17px"]
title image

De Manager à Styliste

De Manager à Styliste

De Manager à Styliste
Rien ne prédestinait Nadia Boutaleb à embrasser le métier de styliste. Après de brillantes études en management et une carrière tout aussi réussie dans l’audit, elle décide de tout laisser tomber pour faire, dit-elle, des choses qui lui plaisent. « Ma carrière était toute lancée, je travaillais dans une multinationale spécialisée dans l’audit en tant que Senior Manager. Mais, j’étais tout le temps stressée, je commençais même à souffrir d’une hernie discale… », Se souvient Nadia Boutaleb.
Elle était bien décidée à changer tout cela, sans savoir vraiment comment. Se lancer dans l’univers de la couture et du stylisme a été initié comme une boutade, autour d’un café. «L’idée était d’acheter du tissu et de réaliser des tenues pour nous mêmes et pour nos amis proches… », Explique Mme Boutaleb. Une amie devait l’accompagner dans cette aventure, mais entre ses nombreux déplacements et ses responsabilités au sein de son entreprise, l’amie a déclaré forfait. Toutefois, Nadia a tenu bon. Elle démarre son activité à partir de chez elle. »J’avais des notions en couture, car ma défunte mère avait un atelier de couture moderne, et en revenant de l’école, je l’aidais beaucoup », explique-t-elle.Une autodidacte qui réinterprète le Caftan Une collection raffinée

Se considérant comme une autodidacte, Nadia Boutaleb s’entoure de maâlmines compétents qui mettent en forme ses idées créatives. « Je fais la découpe et je crée mes dessins. Au début, je travaillais chez moi, et c’étaient des allers retours incessants de Maâlmine. Mais, après la naissance de mon premier enfant, mon mari m’a incité à prendre un atelier. Et c’est ce que je fis, en m’installant sur le Bd de Abdellatif Ben Kaddour », explique-t-elle. A présent, à la tête d’une petite PME créée en 2010, Nadia Boutaleb emploie 4 personnes (brodeuses, perleuses et deux couturiers). Sa première collection est à l’image de Nadia : entière, raffinée et élégante. Imaginée dans les moindres détails, ses tenues reflètent un état d’esprit et une volonté d’offrir des modèles exclusifs. « Chaque tenue a son propre style », confirme-t-elle.
De précieux tissus sont utilisés pour ses créations, et chaque modèle est sublimé et magnifié, tant par les broderies, perlages que par les dessins qui en rehaussent les détails. Ses tenues s’ancrent solidement dans la tradition du Caftan tout en s’ouvrant sur les tendances modernes. « Mon objectif est de ne pas dénaturer le Caftan, mais quand je dessine mes modèles, j’imagine la tenue comment elle doit être et je fais mon dessin… ». Le résultat est d’un raffinement extrême, faisant honneur au Caftan. D’ailleurs, Nadia est invitée à participer à plusieurs défilés, et devra montrer alors ses dernières créations.
Nadia est très fière d’avoir donné corps et vie à ce rêve que son subconscient gardait précieusement. Une créatrice est bel et bien née.

Par Khadija Alaoui

No Comments
Leave a Comment: